Présenté conjointement par le Directeur Afrique de Perenco, Denis Chatelan et le Directeur Général de Perenco Gabon, Adrien Broche, ce grand projet entend permettre au pays de devenir le 7e producteur de Gaz naturel liquéfié (GNL) en Afrique. C’était ce 14 septembre en présence du Ministre du Pétrole et du Gaz, Vincent de Paul Massassa.

Le projet de construction d'usine de liquéfaction de gaz du Terminal du Cap Lopez effectuée par Perenco est présenté comme « un gigantesque projet qui nécessite un investissement à hauteur de 100 milliards de dollars. L'usine devrait rentrer en production en 2026 et ferait du Gabon un pays exportateur de gaz ».

Outre ce projet à venir, la société Perenco en a profité pour faire un point sur un autre en cours. Il s'agit de l'usine de production de gaz butane de Batanga. Un investissement de 50 millions de dollars consenti par la société avec l'appui de l'Etat gabonais pour amener le pays vers une autosuffisance concernant ce produit. 

Les travaux de cette usine vont bon train et son entrée en production est prévue pour le deuxième semestre 2023. Les prévisions font état d'une production de 10 000 tonnes de gaz butane en 2023 et de 15 000 tonnes supplémentaires en 2024 et en 2025. Boostée par la mise en service de l'usine de liquéfaction de gaz du Cap Lopez, Batanga devra produire 45 000 tonnes de gaz butane en 2026, permettant non seulement une autosuffisance mais faisant par ailleurs du Gabon un pays exportateur de gaz butane.

« Le Gabon a de l’ambition avec son partenaire historique Perenco. Il s’agit pour le pays d’accélérer la transformation conformément aux instructions du Chef de l’Etat, de faire en sorte que le gaz contribue à la création de richesses pour notre pays. À travers ce projet, Perenco se lance dans les travaux de forage et de production des champs à gaz qu’il détient. Nous regardons dès aujourd’hui la faisabilité de ce projet d’envergure au Terminal du Cap Lopez. Nous allons tout mettre en œuvre pour obtenir les autorisations nécessaires afin que ce projet puisse voir le jour. C’est un partenariat gagnant-gagnant que nous entendons mener. », a indiqué le Ministre du Pétrole et du Gaz gabonais.