Après Londres où il a pris part aux obsèques de la Reine Élisabeth II le 19 septembre dernier, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a pris part ce mercredi à la cérémonie d’ouverture de la 77ème Session de l’Assemblée Générale des Nations Unies, à New-York, aux Etas-Unis.

En sa qualité de Membre non Permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies, le Gabon par la voix du Président de la République participe au débat général. Selon le communiqué de la Présidence, il s’agit d’apporter « « la contribution gabonaise aux règlements des différends internationaux et pour faire entendre la position de notre diplomatie sur les grandes problématiques mondiales de l’heure, mais également notre voix dans la recherche de solutions sur les questions de paix et de sécurité.

Aussi, le Président de la République présentera son allocution qui portera sur le thème « Un moment décisif: des solutions transformatrices à des défis interdépendants », ce 21 septembre prochain. L’enjeu lié à la participation de notre pays à cette rencontre de haut niveau sera également de promouvoir la place de l’Afrique dans la gouvernance mondiale. Notons que cette cérémonie a été marquée par la présentation du rapport des Nations Unies suivi de l’ouverture du débat général par son Secrétaire Général, Antonio Guterres.

Rappelons également que le Président de la République a reçu dernièrement en audience au Palais Rénovation, Abdou Abarry, Représentant Spécial et Chef du Bureau Régional des Nations Unies pour l’Afrique Centrale (UNOCA). Au cours de cette rencontre, l’hôte du Chef de l’Etat l’a informé de ce que le Secrétaire Général des Nations Unies l’a désigné comme son Représentant Spécial au Gabon et en Afrique Centrale. Il a en outre exprimé ses remerciements pour le soutien que le Gabon  a bien voulu lui apporter dans le cadre de sa nomination.

Cette entrevue a été pour le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, l’occasion de transmettre au Chef de l’Etat, les salutations et félicitations du Secrétaire Général des Nations Unies, qui « apprécie sa capacité à maintenir le Gabon dans un climat de paix, de stabilité et de prospérité, dans un environnement complexe ». Par ailleurs, le diplomate onusien a salué la présence notre pays au Conseil de Sécurité des Nations Unies, en qualité de Membre non-Permanent ainsi qu’au Conseil des Droits de l’Homme à Genève.