L’entreprise canadienne bien connue des acteurs du secteur de l’aviation, Pratt & Whitney Canada (P&WC), a été choisie par la compagnie aérienne gabonaise Afrijet pour assurer la maintenance des moteurs de ses 3 avions de type ATR-600 en commande.

Selon les explications fournies par la compagnie aérienne, la gestion se fera sur la base d’un Pmcg d’une durée de 12 ans. Le but annoncé et d’améliorer de manière significative la prédiction de ses coûts et la gestion de ses flux de trésorerie en lien avec l’entretien des moteurs. Marc Gaffajoli, le Pdg d’Afrijet estime en outre que la solution de maintenance développée par le constructeur canadien se conforme à la taille du transporteur basé au Gabon.

Du côté du motoriste canadien, on note que « l’un des avions sera propulsé par des moteurs PW127M, les deux autres étant destinés à être équipés avec les nouveaux moteurs PW127XT-M ».  Irène Makris, vice-présidente en charge du service clientèle de Pratt & Whitney Canada, a aussi expliqué que le Pmcg est une solution de gestion des moteurs flexibles à haute valeur avec un type de paiement au fur et à mesure qui aide à sécuriser les coûts d’opération plus bas et simplifie la gestion des opérations de la flotte.

Rappelons que l’année dernière, Afrijet a acté l’opération d’acquisition d’un nouvel avion de type ATR 72-600 auprès du franco-italien ATR, ce qui portait à 6 le nombre d’avions. Il a été souligné en novembre dans une annonce que le PW127XT offre une plus grande fiabilité avec une augmentation de 40% du temps, une réduction tirée de 20% des coûts de maintenance et un gain en consommation de carburant réduit de l’ordre de 3%. Aujourd’hui, Afrijet possède ses propres aéronefs pour desservir les villes du Gabon, le Congo, le Cameroun et la Guinée équatoriale.