La filière huile de palme au Gabon, portée surtout par le groupe Olam, pense booster significativement sa production dans les deux prochaines années.

Selon les observateurs, la hausse attendue de la production de la filière huile de palme devrait permettre au pays de booster également ses exportations. Les ventes internationales d’huile de palme du Gabon ont été en hausse quasi continue ces 5 dernières années. Entre 2017 et 2021, c’est 76,6 milliards FCFA de revenus qui ont été engrangés sur ce segment.

Les entreprises opérant dans la filière huile de palme au Gabon misent sur une production de 129 312 tonnes en 2024 contre 70 300 tonnes en 2020, soit une hausse de 84% sur la période. D’après le document de cadrage macroéconomique et budgétaire 2022-2024, cette augmentation doit être soutenue par la production des champs d'Olam palm Gabon, filiale locale du singapourien Olam international.

Selon l’agence Ecofin, la production des plantations du programme Graine (Gabonaise des réalisations agricoles et des initiatives des nationaux engagés) contribuera aussi à l’atteinte des objectifs. Les autorités espèrent ainsi pousser la croissance du secteur agricole dans un contexte de diversification de l’économie. Le palmier à huile représente l'un des piliers du développement de l’agriculture au Gabon. En 2021, le pays a produit 449 748 tonnes d’huile, déjà en hausse de 54,2% par rapport à 2020.

Depuis environ 5 ans, le Gabon figure aussi parmi les exportateurs d’huile de palme en Afrique, toujours grâce à Olam Palm. Il exporte principalement sa production vers le Cameroun, le Nigéria et l’Espagne. Cependant, l’huile de palme ne représente en 2021 que 1,2% du poids des exportations du pays.