Suite à la désignation, du Gabon à la présidence du Conseil des Ministres du Commerce de la Zone de Libre Échange Continentale Africaine (ZLECAF), par les pays membres de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC), le Ministre du Commerce, des Petites et Moyennes Entreprises, Yves Fernand Manfoumbi, a exprimé sa satisfaction et rendu hommage au Président de la République, Ali Bongo Ondimba. « Ce mandat, vient conforter et réaffirmer le leadership avisé du Président de la République Gabonaise, quant à sa vision partagée de l’éclosion d’un marché unique africain aux côtés de ses pairs de la sous-région », a affirmé le membre du gouvernement.

La Zone de Libre Échange Continentale Africaine, selon toujours le Ministre Yves Fernand Manfoumbi, se révèle d’autant plus stratégique, que nécessaire, car elle positionne l’Afrique à la place qui lui revient dans les chaînes de valeur mondiales, offrant ainsi des nouvelles opportunités professionnelles à notre jeunesse. 

Le gouvernement gabonais qui estime que l’entrée en vigueur de la ZLECAF, est une occasion d’accélérer la diversification de l’économie gabonaise, pour assurer un développement à long terme, en phase avec le Plan d’accélération de la Transformation (PAT), outil stratégique pour une croissance économique inclusive.

Rappelons que la décision de lancer le projet de zone de libre-échange continentale est prise en janvier 2012, lors de la 18e session ordinaire de la Conférence de l’Union Africaine. Le processus de négociation est lancé en juin 2015 en Afrique du Sud lors de la 25e session ordinaire de la Conférence de l'Union africaine. Lors de cette session, les objectifs, les principes, la feuille de route pour créer la ZLECA sont fixés. En février 2016, le premier forum de négociation de la zone de libre-échange continentale a lieu en Ethiopie, suivie d’une réunion se tient, à Abidjan, pour préparer ce forum, regroupant, en plus des communautés régionales listées ci-dessus, des membres des Nations unies, de l'Union africaine, de la Banque africaine de développement et des membres de la société civile.

En août 2020, le secrétariat de la zone de libre-échange est inauguré à Accra au Ghana. Le 1er janvier 2021, la ZLECAF est mise en place pour les pays ayant ratifié l'accord, alors que cette mise en place était initialement prévue pour le 1er juillet 2020, mais elle a été retardée à cause de la pandémie de Covid-19. Selon les observateurs, le Gabon a tout à gagner dans l’opérationnalisation de cette zone de libre-échange.