L’Agence universitaire de la francophonie (AUF) a inauguré en milieu de cette semaine au sein de l’Université Omar Bongo (UOB) le premier Centre d’employabilité francophone du Gabon. Cette structure a été implantée en lieu et place du Campus numérique francophone.

L’Université Omar Bongo (UOB) a abrité la cérémonie d’inauguration du Centre d’employabilité francophone (CEF) en présence de plusieurs invités de marque, dont des responsables de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Pour la directrice Afrique centrale de l’Agence universitaire francophone (AUF), Sy-Wonyu Aïssatou, ce type de centre été lancé pour la première fois en 2003 sous la dénomination de Campus numérique francophone. 

Mais l’année dernière, décision a été prise avec le recteur de l’AUF de consentir des investissements nouveaux pour rénover ce lieu, à la faveur de la rénovation stratégique de l’AUF. Ce qi a conduit à l’ouverture de ce Centre d’employabilité francophone de Libreville.

Si le CEF continuera de mettre l’accent sur le numérique adapté à l’enseignement supérieur, comme le faisait le Campus numérique Francophone, il ambitionne cependant d’aller plus loin dans ses objectifs, selon la dépêche de l’AGP qui a couvert cet événement d’inauguration.

On sait en outre que le CEF entend ainsi aider à changer l’image que l’on a des universités comme formant des chômeurs. C’est dans cette optique que l’AUF, qui agit dans le monde avec plus de 1000 membres, est engagée dans l’accompagnement des universités, pour faciliter l’employabilité des jeunes diplômés.