Les travaux de la première réunion du comité technique de la décentralisation se sont tenus, ce mardi 26 juillet 2022, avec pour objectif d’harmoniser les points de vue sur les mécanismes et modalités de transfert des compétences de l’État aux collectivités locales pour rendre efficace la décentralisation.

Selon l’Agence Gabonaise de Presse (AGP), les autorités ambitionnent de changer totalement de paradigme. C’est l’objectif partagé par les participants des départements ministériels concernés pour que la décentralisation soit une réalité. Cette rencontre était présidée par le ministre de la Décentralisation, de la Cohésion et du Développement des territoires, Michel Menga. Le membre du gouvernement qui a souligné que la décentralisation constitue l’une des voies pouvant acter le développement des localités et permettre que la politique menée par l’État puisse impacter la vie des populations qui vivent dans l’arrière-pays.

Pilier de ce projet, le comité technique doit apporter des propositions pour matérialiser la politique de décentralisation selon les attendes des autorités et des populations. Ces assises ont été ponctuées sur l’état d’avancement de la mise en œuvre de la politique publique de décentralisation. L’objectif de cette réunion est d’harmoniser les points de vue sur les mécanismes et les modalités de transfert de compétences de l’État aux collectivités locales.

La réunion a été vu comme le coup d’envoi de  la traduction dans les faits la volonté du gouvernement à mettre en œuvre la politique de décentralisation voulue depuis longtemps par le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, a-t-on ajouté. « En raison de la lourdeur du fardeau, il nous faut porter ensemble ce dossier afin que nous lui donnions les chances d’aboutir, ce que nous sommes convaincus. Beaucoup de compatriotes attendent depuis des années », a également lancé Michel Menga » .

Selon toujours les explications fournies lors de ces assises sur la décentralisation au Gabon, la mise en place du secrétariat permanent de la décentralisation traduira les actes des démarrages effectifs du processus de transfert de compétences qui impulsera de façon significative le développement harmonieux du territoire.