Nicole Jeanine Lydie Roboty épse. Mbou, ministre de l’Economie et de la Relance a représenté le Gabon au Caucus africain 2022, qui a démarré ses travaux, ce mardi 5 juillet 2022 à Marrakech, au Maroc, dont le thème général était "Vers une Afrique résiliente". 

Au cours de ce Caucus, le Ministre de l’Economie et de la Relance a pu prendre part à un panel dont le titre était « Repositionner la dette publique comme catalyseur du développement au regard de la conjoncture actuelle ». Elle a pour ce faire partager l'expérience du Gabon qui œuvre depuis plusieurs années à maximiser les effets de la dette sur la croissance à travers une relance de l'économie.

Le membre du gouvernement a rappelé à cette occasion que, la pandémie de COVID-19 associée à la crise ukrainienne et aux impacts climatiques, ont annulé des décennies de progrès en matière de développement en Afrique avec des indicateurs de pauvreté qui s'inscrivent en hausse, en amplifiant ainsi les défis de développement préexistants en Afrique, notamment le chômage des jeunes, la fracture numérique et l'insécurité énergétique et alimentaire. Aussi, la résolution de ces défis est entravée par la vulnérabilité croissante de la dette, le coût élevé des emprunts et la faible mobilisation des ressources intérieures.

Ce forum, qui rassemble les ministres africains des finances et du développement économique, et les gouverneurs des banques centrales africaines, a pour ambition d’adopter un mémorandum à adresser aux institutions de Bretton Woods (FMI et BM) pour qu’elles apportent un soutien supplémentaire sous forme de dons et de ressources concessionnelles dans trois domaines importants.

Le premier concerne le repositionnement de la dette publique comme catalyseur de la reprise économique et de la croissance durable. Le second s’intéresse à l’intégration régionale pour la création d’emplois grâce à l’accès universel à l’énergie, à la numérisation, à l’entrepreneuriat des jeunes, et au financement des PMEs. Enfin le troisième domaine concerne la crise climatique.