L’Assemblée Générale des actionnaires d’Africa50 s’est tenue le mardi 19 juillet 2022, à Marrakech (Maroc), autour du thème « une reprise accélérée et résiliente ». Cette rencontre, qui a vu la participation du Gabon, a réuni plusieurs principaux responsables des pays actionnaires d’Africa50, en dehors des dirigeants d’institutions financières.

Pour rappel, Africa50 est une plateforme d’investissement créée par les chefs d’États africains et la Banque africaine de développement (BAD), l’objectif étant d’investir dans des projets d’infrastructures à fort impact en termes de développement, à travers la mobilisation de fonds publics et privés, tout en proposant un rendement attractif aux investisseurs.

A ce jour, Africa50 compte 31 actionnaires, à savoir la BAD, la Bank Al-Maghrib, la Banque des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et 28 pays africains dont le Gabon. Au sortir desdits travaux, on retient que la BAD, Africa50 et le Forum Africain des Investisseurs Souverains (présidé par le fonds d’investissement stratégique marocain Ithmar Capital) ont signé un protocole d’accord pour collaborer au développement de projets d’infrastructures verts et résilients au changement climatique dans toute l’Afrique.

Aussi, selon le communiqué publié par le ministère gabonais en charge de l’Economie et de la Relance, cette session a été l'occasion d’échanger sur le recyclage des actifs en tant qu'approche de financement innovante pour attirer davantage de capitaux d'investisseurs privés et institutionnels nationaux et internationaux dans les infrastructures africaines.

Au regard des objectifs poursuivis dans le cadre du Plan d’Accélération de la Transformation (PAT), cette rencontre a permis au Gabon d’approfondir sa relation avec Africa50 en l’invitant à le visiter très prochainement, afin de pouvoir susciter une plus grande implication des investisseurs. L’intervention d’Africa50 sera en n’en point douter un véritable accélérateur dans l’exécution des projets privés et de partenariats public-privé essentiels, tout en mobilisant des capitaux importants à l’échelle mondiale. Pour le Gabon, Nicole Jeanine Lydie Roboty épse. Mbou, Ministre de l’Economie et de la Relance, empêchée, s’est faite représentée à cette Assemblée par Martine Mabiala en qualité de Gouverneur Temporaire.