« Parce que la sécurité sociale et l'assurance-maladie sont des piliers de notre République, j'ai convoqué ce vendredi 27 mai à la Présidence les principaux responsables de la Cnamgs et la Caisse Nationale de Sécurité Sociale Gabon, ainsi que les ministres concernés », a fait savoir le Président Ali Bongo Ondimba.

On sait en outre qu’à la demande du Chef de l’Etat, des décisions fortes ont été prises afin que les prestations relevant de ces entités soient totalement assurées. En contrepartie, le mode de gouvernance de ces structures et des hôpitaux devra être sensiblement revu. Le Président de la République qui a dit vouloir « plus d'efficacité et d'efficience dans l'intérêt des Gabonaises et des Gabonais ».

« Pas plus que dans d'autres domaines, je ne tolérerai plus longtemps dans celui-ci la persistance de dysfonctionnements », a ajouté Ali Bongo Ondimba qui, ces derniers temps, a initié plusieurs réunions et des descentes sur le terrain pour prôner l’efficacité dans la conduite de la chose publique.

Pour rappel, le Chef du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda  déjà a convoqué, le 10 mai dernier, les ministres sectoriels, en tête desquels le ministre de la Santé et des Affaires, accompagné du directoire de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS) pour une séance de travail. La rencontre a été axée sur l’utilisation des feuilles de soins et bons d’examens CNAMGS, dans les structures sanitaires.

« Venir à bout des dysfonctionnements de financement des formations sanitaires est l’objectif de cette séance de travail à la Primature », a-t-on communiqué au terme de cette rencontre au cours de laquelle Rose Christiane Ossouka Raponda a « donné des instructions fermes pour trouver des solutions pérennes face à la situation qui prévaut actuellement ».