The Coca-Cola Company assure que ses produits ne seront pas absents du marché gabonais. Le géant D’Atlanta qui a mis fin à son contrat avec la Sobraga après plus d’un quart de siècle de partenariat industriel et commercial, a fait savoir qu’il va désormais travailler avec la Société de fabrication des vins du Gabon (Sofavin), filiale du groupe Foberd.

Pour rappel, c’est le 19 mai dernier que la Société des brasseries du Gabon (Sobraga), filiale du groupe français Castel, a annoncé que son partenariat avec The Coca-Cola Company n’est plus en vigueur à compter du 30 juin prochain. Mais il a aussi été indiqué par la multinationale américaine que ses produits ne disparaitront pas du Gabon car un deal avec un autre embouteilleur a été acté. 

« Actuellement, l’équipe de direction de l’unité opérationnelle africaine de la Compagnie contribue au remodelage et à la consolidation de la présence de Coca-Cola sur plusieurs marchés, en veillant à ce que les moyens et les investissements appropriés soient déployés afin de doubler la mise en matière d’engagements de croissance durable dans les communautés à travers l’Afrique », a souligné Coca-Coca Africa dans un communiqué.

Le même communiqué indique que dans cette optique, la société Sofavin, filiale du Groupe Foberd sera l’embouteilleur de Coca-Cola au Gabon à compter du 1er juillet 2022. Cette société bien connue au Gabon produira et commercialisera tous les produits de ses marques disponibles dans le pays, il s’agit de Coca-Cola, Fanta, Sprite et Schweppes.

« Sofavin s’appuiera sur les méthodes et les pratiques existantes au sein du système Coca-Cola pour délivrer un service client de qualité tout en se concentrant sur la mise en œuvre de la stratégie centrée sur le marché et l’exécution des projets à travers le pays », a-t-on aussi fait savoir.

Selon Coca-Cola Africa, son engagement à l’égard au Gabon demeure et son objectif est d’accélérer la croissance de sa filiale à travers un « système réactif qui génèrera de la valeur pour les clients et les consommateurs grâce à l’amélioration de la chaîne d’approvisionnement, des technologies de l’information et du service client, par le biais d’entreprises locales indépendantes qui connaissent parfaitement leurs communautés et leurs clients ».

A noter que c’est dans la zone industrielle d’Owendo que le dispositif industriel du nouvel embouteilleur est implanté. Selon les analystes, ce contrat avec le le groupe américain va transformer significativement l’écosystème de l’industrie des boissons au Gabon. Un pari gagnant donc pour le groupe Foberd dont la filiale Sofavin qui propose déjà sur le marché les produits de Sinalco du groupe allemand Hövelmann.