Le Gabon avance dans son programme de développement de la foresterie communautaire pour multiplier les activités génératrices de revenus tout en préservant le patrimoine forestier du pays.

La forêt communautaire est une portion du domaine forestier rural affecté à une communauté villageoise en vue de mener des activités ou d’entreprendre des processus dynamiques pour une gestion durable des ressources, à partir d’un plan de gestion simplifié.

La foresterie communautaire se focalise sur les communautés locales, comme acteur principal assurant la pérennité de la gestion forestière. En 2017, 40 forêts communautaires bénéficiaient de conventions d’attribution dont 16 définitives, le tout, en couvrant une superficie de près de 167 000 hectares dans cinq provinces.

Et le mois dernier, le ministre gabonais chargé du Plan Climat et du Plan d’Affectation des Terres, Pr. Lee White, a procédé à la remise officielle des conventions d’attributions et de gestion de forêts communautaires, soit un total de 28 dossiers jugés éligibles.

Lors de la cérémonie de signature et de remise de convention d’attribution et de gestion des forêts communautaires à l’endroit des communautés ayant émis la demande, il a été souligné que le programme vise à soutenir les activités génératrices de revenus, afin d’impulser aux localités concernées, une dynamique de développement économique en respectant la biodiversité.

Le directeur général des forêts, Dr. Ghislain Moussavou, a indiqué, à ce propos, que les communautés seront accompagnées par les agents assermentés, afin de lutter contre l’exploitation illégale des ressources forestières. A l’exemple des détournements de fonds devant être mis à la disposition des communautés villageoises concernées.