Les choses se mettent progressivement en place pour la Foire transfrontalière annuelle d’Afrique centrale (Fotrac). La 13ème édition va se tenir du 28 juillet au 6 août prochain à Bitam au Gabon, à Kyé-Ossi au Cameroun, et à Ébébiyin en Guinée Équatoriale. L’événement se présente comme une vitrine régionale pour promouvoir les échanges commerciaux dans la sous-région et booster les investissements.

« Les préparatifs mobilisent déjà toutes les énergies du Comité d’organisation, du Réseau des femmes actives d’Afrique centrale (Refac) », a-t-on fait savoir. Jeanne Danielle Nlaté, la présidente du Refac, a affirmé que depuis la première réunion préparatoire de l’événement, tenue au mois de mars dernier, les préparatifs ont bien avancé.

On sait en outre que la Fotrac 2022 compte plusieurs partenaires comme la GIZ pour son appui au Projet frontières, la CEEAC et les Nations unies pour l’Afrique centrale (Unoca). Les organisateurs misent également sur « tous les pays d’Afrique centrale comme de coutume, et même de la Cedeao ». 

Concernant la programmation de l’événement, il a été indiqué que les activités vont pour l’essentiel tourner autour des ateliers thématiques, des formations, de la sensibilisation, des expositions-ventes, et du tourisme et loisirs. À en croire Jeanne Daniel Nlaté, il est en plus prévu l’élection de « Miss intégration régionale».

L’édition 2022 est placée sous le thème « Intégration régionale et la Zlecaf: résilience des acteurs du développement socio-économique en Afrique face aux crises sécuritaires et la pandémie de Covid-19 ». Notons, enfin, que les organisateurs ont tenu dernièrement à revenir sur la 12ème édition de la Fotrac qualifiée de « couronnée de succès » et permettant « d’aller plus loin ».