Le Chef du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda, a convoqué ce mardi 10 mai 2022, les ministres sectoriels, en tête desquels le ministre de la Santé et des Affaires, accompagné du directoire de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS) pour une séance de travail.

Cette rencontre est axée sur l’utilisation des feuilles de soins et bons d’examens CNAMGS, dans les structures sanitaires. Venir à bout des dysfonctionnements de financement des formations sanitaires est l’objectif de cette séance de travail à la Primature.

Au terme de cette rencontre le ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Dr Guy Patrick Obiang Ndong, a déclaré : « Le Chef du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda a donné des instructions fermes pour trouver des solutions pérennes face à la situation qui prévaut actuellement ». Selon toujours le membre du gouvernement, plusieurs dysfonctionnements ont été observés dans les formations sanitaires et impactent la gestion organisationnelle des structures sanitaires.

Le communiqué de la Primature indique que « le gouvernement de la République s’investit à améliorer ce secteur sanitaire ; mettre tout en œuvre afin d’avoir des structures sanitaires qui répondent efficacement aux besoins des populations gabonaises, des patients, des ayants droit sur toute l’entendue du territoire national ».

Pour sa part, le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales a tenu à rassurer la population et les partenaires syndiqués qu’il ne ménage aucun effort : « Nous avons fait le point au niveau des recouvrements des cotisations des 3 fonds, notamment le fonds des agents publics de l’Etat, du secteur privé et celui des gabonais économiquement faibles ».

La Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale est la principale bailleresse au niveau du recouvrement de cotisation de ses 3 fonds, il faut retenir que les efforts doivent être consentis pour atteindre un taux de 100 % pour donner une bouffée d’oxygène aux formations sanitaires.