La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a signé ce vendredi deux  conventions avec le groupe BGFIBank dans le cadre  du financement de son plan d’investissement 2022-2025.

Selon le communiqué qui a suivi la signature des deux conventions de financement, le premier accord avec BGFIBank porte sur un crédit de 40 milliards de FCFA. Le second concerne une opération de mobilisation de fonds de 60 milliards de FCFA sur le marché régional qui sera pilotée par BGFIBourse. 

Selon toujours les informations fournies, les conventions ont été signées entre Gustave Aimé Mayi, Directeur général de la SEEG, et Loukoumanou Waidi (ADG de BGFIBank Gabon), Ismael Libizangomo (DG de BGFI Capital) et Ulrich Gambigha (DG de BGFIBourse), en présence du PDG du groupe BGFI Bank Holding Corporation, Henri-Claude Oyima.

On sait en outre que le plan de la SEEG comprend un projet d’apport supplémentaire d’eau potable de 60 mille mètres cubes par jour dans l’ensemble du pays, en prenant en compte la construction d’une nouvelle station d’eau de 35000 M3 par jour dans le Grand Libreville et de 20 forages dans cette même partie de la province de l’Estuaire.

Les autres projets à financer dans le domaine de l’eau concernent le renforcement et la sécurisation de la prise d’eau de Mandorove à Port-Gentil, la mise en service d’une nouvelle station d’eau potable dans le deuxième arrondissement de Franceville et le renforcement de l’approvisionnement en eau potable de Makokou.

Pour le volet électricité, l’installation d’un deuxième banc de transformation (225/90 KV) au poste d’interconnexion de Bisségué, la réhabilitation et le renforcement du poste source de Moanda, la densification et le renforcement du réseau HTA/BT autour du poste source (90/20 KV) de port-6, et la construction de deux micro-centrales hydroélectriques à Mimongo (200 KW) et Mbigou (316 KW) figurent parmi les projets à financer.