Pour la première vague des entreprises bénéficiaires pour cette saison 2021-2022 de « La fabrique des champions », ce sont 50 PME qui seront accompagnées sur le premier semestre de l’année 2022, selon la directrice générale d’Okoumé capital, Chimène Ayito.

Okoumé capital, filiale du Fonds gabonais d’investissement stratégique (FGIS), avec son partenaire technique, ESParteners, ont présenté dernièrement la première cohorte de 50 PME et start-up sélectionnées dans le cadre de ce programme. Ces dernières bénéficieront, durant la première moitié de cette année, d’un appui technique, managérial et financier.

Selon les explications fournies, le choix des bénéficiaires a été guidé par un objectif clair, celui de booster des entreprises qui participent aux chaines de valeurs prioritaires. 19 entreprises sont ainsi issues des secteurs agricole et agroalimentaire, 5 de la filière bois, 3 des mines. Le secteur de la santé en compte 3, le numérique 6, le transport 4 et le marketplace 3.

Pour être sélectionnés, les candidats ont passé différents tests structurés en 7 phases. La dernière étape a été le passage devant un jury composé de personnalités du monde des affaires au Gabon et à l’étranger. Les heureux gagnants vont évoluer à travers 3 programmes : « Accélération pour les moyennes entreprises, «Incubation Startup» et « Incubation petites entreprises ». La cérémonie de présentation de cette cohorte a été marquée par une table ronde sur le thème : «Entrepreneuriat en Afrique : retour d’expériences, défis rencontrés et accompagnement des entrepreneurs» et des pitch de 5 minutes accordés aux 11 groupes d’entrepreneurs.

Selon la patronne d’Okoumé capital,  plus d’un tiers des entrepreneurs de la cohorte sont des femmes. Ce qui est « prometteur pour les prochaines éditions ». Chimène Ayito qui se réjouit aussi de la prépondérance des jeunes dans cette première cohorte, soulignant que 60% des entrepreneurs de cette sélection sont âgés de moins de 39 ans.