Le nouveau ministre du Commerce et des PME, Yves Fernand Manfoumbi, en visite au Vietnam dans le cadre de la première Mission économique et commerciale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), s’est rendu dans la province de Long An (Sud Vietnam) afin de s'imprégner des modèles de production rizicole à haute technologie.

Manière pour le membre du gouvernement de marquer le souhait du Gabon d’aller dans le vif du sujet. Une approche partagée par le ministre de l’Industrie et du Commerce du Vietnam, Nguyên Hông Diên. Ce dernier qui a rencontré Yves Fernand Manfoumbi le 23 mars dernier, en présence de Louise Mushikiwabo, Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie.

Au cours des échanges, Nguyên Hông Diên a dévoilé les statistiques montrant que le commerce bilatéral s’est élevé à environ 63,5 millions de dollars en 2021, en hausse de 22% par rapport à l’année précédente. Ce chiffre comprend 17,6 millions de dollars d’exportations vietnamiennes vers le Gabon et 45,9 millions de dollars d’importations en provenance du Gabon. Les échanges commerciaux, quoiqu’en croissance, ne reflètent pas encore le potentiel de développement des opportunités d’échange entre les deux pays, a-t-on constaté. On sait en outre que le Vietnam exporte principalement du riz, des produits en plastique, des produits aquatiques, des fruits et des légumes au Gabon d’où il importe du bois, des produits du bois, des minerais et des minéraux du dernier.

Pour dynamiser davantage les liens économiques et commerciaux entre les deux pays, le ministre vietnamien a appelé à l’intensification des visites mutuelles à tous les niveaux et à la création des conditions optimales pour que les entreprises se rencontrent directement lorsque cela est possible. Il a également proposé que l’on accorde la priorité aux denrées alimentaires de base, les fournitures médicales et et les produits manufacturiers.

Reconnaissant l’opportunité d’exploiter à bon escient les riches ressources naturelles du Gabon telles que le pétrole et le manganèse, Nguyên Hông Diên a déclaré que l’heure est à l’accroissement des investissements à travers un partenariat renforcé avec le Gabon. Une vision partagée par le ministre  Yves Fernand Manfoumbi qui estime que le Gabon doit profiter avec pragmatisme de la politique vietnamienne de diversification des marchés et des sources de matières premières pour la production domestique.

Le pétrole et le gaz, l’alimentation, le textile-habillement, le cuir et la chaussure et les industries minières font partie des filières qui intéressent le Vietnam. Yves Fernand Manfoumbi a alors invité les autorités vietnamiennes et les entreprises à se rendre au Gabon en juillet pour explorer et matérialiser les opportunités de coopération et d’investissement dans ces secteurs clés. Les deux ministres ont enfin convenu d’affecter du personnel chargé de discuter des plans de coordination détaillés, y compris la possibilité de signer un protocole d’accord sur la création d’un groupe de travail conjoint. Ils ont signé une lettre d’intention sur la coopération économique et commerciale entre leurs ministères.