Cette semaine, le ministre gabonais en charge des Sports, Franck Nguéma, et le patron d’Everest Media, Sébastien Bottari, organisateur du Marathon du Gabon et des 10 KM de Port-Gentil et de Masuku, ont échangé sur les moyens de remettre sur les rails les rendez-vous sportifs internationaux que le Gabon organisait avant le Covid-19. 

« Everest Média, structure de Sébastien Bottari, va reprendre avec l’organisation des courses d’athlétisme au Gabon, dont le 10 KM Port-Gentil et celui de Masuku, mais aussi le Marathon du Gabon, compétition majeure. Absentes des pistes pour des raisons de Covid-19, ces trois compétitions internationales vont reprendre leur droit cette année », a rapporté l’Agence Gabonaise de Presse.

On sait que le membre du gouvernement et son hôte se sont déjà penchés sur le calendrier international de World Athletics (la Fédération internationale d’athlétisme). Et sauf changement, les dates du 25 et 26 juin 2022 ont été retenues pour l’épreuve de Port-Gentil, le 28 août pour celle de Masuku. Le Marathon du Gabon  achèvera la saison en septembre. 

Pour Sébastien Bottari, il est temps de reprendre. Et lui d’ajouter que le « 10 Km de Port-Gentil » est un événement de premier ordre dans la mesure où c’est la course la plus rapide d’Afrique, avec celle de Masuku. Des manifestations dont la qualité est reconnue par la World Athlétics. L’organisateur envisage également des innovations pour l’édition de juin prochain, dont une épreuve concoctée spécialement pour les juniors.

On s’attend également à ce que d’autres événements internationaux dans d’autres disciplines sportives se préparent à reprendre. Mais, à l’instar de la Tropicale Amissa Bongo (cyclisme), il est plus probable qu’ils seront programmés l’année prochaine. Toutefois, les préparatifs devront déjà débuter car organiser des rendez-vous sportifs d’envergure est devenu beaucoup plus compliqué du fait des restrictions sanitaires, même si ces dernières tendent à baisser sensiblement.