Lignes aériennes gabonaises (LAG) a choisi de se renforcer sur la ligne Libreville-Douala (Cameroun). La compagnie aérienne a indiqué dans communiqué qu’elle opère désormais deux fréquences hebdomadaires, les mercredis et samedis, sur cette route sous-régionale.

Dans l’objectif d’augmenter sa part de marché sur les dessertes sous-régionales les plus dynamiques, Lignes aériennes gabonaises augmente ses vols à destination de la capitale économique du Cameroun et affirme proposer des tarifs très concurrentiels. Le transporteur aérien qui mise aussi sur la qualité de ses services, notamment la ponctualité, pour sortir son épingle du jeu.  LAG souligne également que l’Embraer 195, un jet de dernière génération qu’il utilise pour desservir cette ligne, réunit les meilleures conditions en matière d’expérience passager.

Cette ligne reliant le Cameroun au Gabon vient s’additionner à d’autres destinations comme Bata (Guinée équatoriale), São Tomé, Port-Gentil et Franceville. Ainsi, la compagnie estime qu’elle dispose d’un réseau lui permettant de s’aligner aux concurrents comme Afrijet ou Air Sénégal qui vient d’augmenter ses fréquences en Afrique centrale, dont la destination de Libreville.

« Le ciel de l’Afrique centrale est devenu très concurrentiel depuis quelque temps avec des acteurs de poids comme Asky Airlines, Ethiopian Airlines, Rwandair, entre autres. Ces derniers ont la particularité d’avoir de gros aéronefs pouvant transporter un plus grand nombre de passagers. Le petit poucet de l’aviation civile gabonaise est né le 5 mars 2005. Il opère en partenariat avec Air Burkina », a constaté un média local.

A noter que LAG opère depuis sa base de l'aéroport International Léon Mba de Libreville. En plus de ses vols commerciaux réguliers, la compagnie propose également à ses clients un service de vols à la demande. Mais ce marché est aussi âprement disputé par les transporteurs aériens basés au Gabon ou dans les pays de la sous-région.