Les présidents de patronats issus de 25 pays francophones, dont le Gabon, ont signé officiellement ce 29 mars en Tunisie, en présence de la cheffe de gouvernement, Najla Bouden Romdhane, du résident de l’Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (UTICA), Samir Majoul, les statuts portant création de l’Alliance des Patronats Francophones.

Cette nouvelle instance, conçue par les secteurs privés francophones, sera dotée d’une organisation permanente et aura pour mission d’accélérer les flux d’affaires entre entreprises francophones. Elle permettra également de coordonner l’action francophone des organisations professionnelles les plus représentatives de chacun des pays et régions francophones membres, d’établir des diagnostics partagés et de porter des propositions communes.

La création de l’Alliance intervient six mois après la tenue de la première REF francophone et la Déclaration de Paris auxquelles avaient pris part la Confédération Patronale Gabonaise (CPG). « Elle manifeste la continuité d’action et la détermination des patronats fondateurs pour bâtir une francophonie économique concrète autour des entreprises. 3e langue d’affaires dans le monde, le français nécessite une structuration à l’échelle », a-t-on indiqué.

Plusieurs décisions ont été annoncées en ce sens dont l’élection d’un premier président de l’Alliance pour un mandat de 2 ans et les élections d’un bureau composé de vice-présidents. En outre, dans le cadre des travaux de lancement, la CPG s’est vu attribuer la présidence, au côté du patronat du Liban, du groupe de travail « Infrastructures et Grands Projets » dont les premiers livrables sont attendus pour le mois de juin 2022.  

Selon un membre du patronat gabonais, la présence du Gabon dans l’Alliance des Patronats Francophones constitue, entre autres, une opportunité pour le pays de monter en visibilité et renforcer son stock d’investissements directs étrangers (IDE). Et lui d’ajouter que ce type d’alliance, exploité à bon escient, contribuera à accélérer la diversification de l’économie du pays qui est engagé dans un plan de transformation.