L’édition 2022 de l’événement baptisé « La nuit des idées » va se tenir le 1er avril à l’Institut français de Libreville, sous la supervision du Musée des arts, rites et traditions du Gabon. 

« De 13h à 21h, chaque visiteur aura la liberté de construire sa propre nuit des idées en organisant son programme parmi une offre de plus de 30 activités », ont indiqué les organisateurs qui ont retenu pour thématique : « Reconstruire ensemble ». Bref, il s’agit de se remettre sur orbite culturellement après des mois d’angoisse et de frustrations. 

Selon toujours les explications fournies, avec la récente levée des mesures de restriction du fait de la crise sanitaire, les Librevillois auront droit cette année à une Nuit des idées grandeur nature. Le programme a été présenté ce 28 mars par le directeur général du Musée national du Gabon et des représentants de l’Institut français. Une collaboration qui matérialise clairement la thématique de cette année, a-t-on aussi noté.

Pour l’occasion, le Musée national des arts, rites et traditions du Gabon va se déporter à l’Institut français, avec son décor traditionnel. Ce sont près de 60 intervenants qui seront mobilisés pour cette journée pour animer les différentes activités : tables rondes, leçons jeunesse et adulte, projections, expositions, ateliers participatifs, performances artistiques, séquences de spectacle vivant, pauses récréatives (fablab, gourmandes, réalité virtuelle…), avec en prime, un grand tribunal.

Selon toujours les organisateurs, l’événement constitue, par ailleurs, une véritable vitrine médiatique pour chacun des intervenants grâce au soutien des médias français et gabonais. Des institutions, organisations de la société civile et établissements universitaires participent également à cette visibilité, relayée à Libreville avec le soutien de partenariats de premier plan.