Le cabinet SCET, basé en Tunisie, a été sélectionné en tant que bureau d’études dans le cadre de la mise en œuvre du projet routier d’Owendo Bypass piloté par RISE Gabon, filiale du Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques dédiée à l’investissement pour le développement des infrastructures au Gabon.

La sélection du cabinet SCET a été confirmée par RISE Gabon qui a souligné que le processus a été réalisé dans le cadre d’un appel d’offres international restreint. L’heureux élu se présente comme l’un des leaders de l’ingénierie en Afrique avec de 50 ans d’expérience sur le continent et a été sélectionné.

Le projet routier d’Owendo Bypass implique donc désormais RISE Gabon, SCET et la Société d’Aménagement du Grand Libreville (SAGL), le maître d’ouvrage délégué pour le volet technique du projet. La première étape concerne la réalisation des études de conception, des études d’impact environnemental et social et d’une mission Système Sécurité Incendie (SSI). 

Les promoteurs du projet passeront ensuite à l’évaluation de la faisabilité économique, financière, juridique, environnementale, sociale et technique de l’infrastructure qui prévoit un tronçon à péage, d’environ 17 km, reliant la route nationale 1, par le PK15, et la zone économique spéciale de Nkok, ainsi que la zone portuaire d’Owendo.

Selon les informations fournies, l’objectif est de contourner Libreville tout en fluidifiant la circulation entre le port d’Owendo à la Zone Économique Spéciale de Nkok. « L’infrastructure permettra également un gain de 20 minutes pour les automobilistes, ainsi qu’un taux de réduction de 45% du coût de la consommation d’essence pour les véhicules et les poids lourds, bénéficiant ainsi à la fois aux habitants de la zone et aux acteurs économiques gabonais », a rapporté un média local.