La filière huile de palme au Gabon est appelée à se développer significativement ces prochaines années. D’après les chiffres fournis par le ministère de l’Économie, le pays table sur une production de 112 186 tonnes d’huile de palme en 2022, soit une hausse de 15% par rapport à 2021.

Le ministère de l’Economie est optimiste quant à l’essor de la production d’huile de palme au Gabon. Ses projections sont ambitieuses et tiennent compte de l’accélération de la mise en exploitation des nouvelles zones agricoles à forte productivité et la mise en œuvre du Programme de développement agricole et rural (Pdar-Fida). Ce dernier est un programme dont la réalisation est supervisée par le ministère de l’Agriculture dans l’objectif de booster les filières porteuses prioritaires au bénéfice des groupes cibles. 

En effet, le Gabon veut renforcer significativement les capacités des acteurs des filières prioritaires, ainsi que les capacités institutionnelles en matière de services d’appui au monde rural. Pour rappel, la première phase de ce programme a été mise en œuvre grâce au partenariat acté entre la République gabonaise et le Fonds international de développement agricole (Fida). 

Selon toujours le ministère de l’Economie, la filière de l’huile de palme profite de ce programme et affiche des résultats encourageants. Au terme de l’année 2020, à titre de référence, malgré un contexte peu favorable du fait de la crise sanitaire, la récolte des régimes de palme s’est consolidée de 22,5% à 291 741 tonnes, en raison de la hausse du rendement des plantations de Mouila et Awala.