La compagnie pétrolière basée aux Etats-Unis et dirigée par George Maxwell, Vaalco Energy a fait avoir que la mise en œuvre du plan de reconfiguration de son champ gabonais d’Etame se poursuit.

Pour rappel, Vaalco a annoncé l’année dernière son intention de remplacer l’unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO) du champ Etame par un navire flottant de stockage et de déchargement (FSO). Une initiative que la compagnie a motivée par sa volonté de réaliser des économies.

Au début de ce mois, Vaalco Energy a publié un communiqué soulignant que son projet de remplacer le FPSO sur place par un FSO avance selon le plan établi initialement. Dans la même communication, la compagnie note que tous les contrats d’ingénierie, d’équipement à long terme et les contrats importants associés seront réalisés comme prévu.

Manière pour l’entreprise pétrolière américaine d’expliquer qu’elle tient à tenir son calendrier  pour que la nouvelle plateforme soit livrée au troisième trimestre de cette année. Mais avant, les travaux de reconfiguration en amont du champ devraient, pour leur part, débuter au cours de ce mois.

Mais il a aussi été indiqué que c’est le Cap Diamant, un pétrolier à double coque qui est en cours de reconfiguration pour devenir le nouvel équipement de stockage et de déchargement. En ce moment, le navire fait l’objet de travaux de modification dans un chantier naval à Bahreïn. Cette phase technique achevée, des tests seront réalisés avant la réception des certifications afin d’être déployé au Gabon.

La compagnie qui a également souligné que le FSO coûtera près de 50 % moins cher que le FPSO actuel et devrait réduire les coûts globaux d’environ 17 % à 20 %. Ainsi, les marges devraient s’améliorer significativement, tout comme le flux de trésorerie dans la perspective de booster ses performances opérationnelle financière sur à Etame jusqu’à la fin de cette décennie.

Selon toujours les explications fournies, le FSO fera baisser les coûts de stockage et de déchargement de près de moitié, alors que la capacité effective de stockage sera augmentée substantiellement. Ce qui  rendra possible l’extension de la durée de vie économique du champ. On sait en outre que Vaalco compte sur ce projet pour économiser 13 à 16 millions de dollars en coûts opérationnels.