Claude Ahavi, diplômé de l’École doctorale de Management Panthéon-Sorbonne (Paris, France), vient de prendre la présidence du Conseil d’Administration de la Société nationale des hydrocarbures du Gabon, Gabon Oil Company (Gab’Oil).

La décision qui propulse Claude Ahavi à la présidence du CA de Gabon Oil Company a été prise lors du conseil des ministres tenu le 10 mars à Libreville, présidé par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba. Le nouveau PCA remplace à ce poste Maurice Dikongo, nommé en 2019. 

Avant cette nomination, Claude Ahavi a été directeur général de l’Institut national de la poste des technologies de l’information et de la communication (Inptic). C’est en janvier dernier qu’après avoir passé une dizaine d’années à ce poste, il a cédé sa place à la tête de cette structure au Dr Djenno Ngomanda. 

Selon un média local,  Claude Ahavi aura désormais à superviser l’évolution d’une entreprise confrontée à plusieurs défis. Depuis quelques années, la Gabo’Oil a décidé de se lancer dans la distribution des produits pétroliers à travers la construction de ses propres stations-service. Ce qui s’est matérialisé par la construction d’une première station à la Zone économique spéciale de Nkok en 2018. 

Dans le cadre de son programme de diversification économique, le Gabon compte miser notamment sur le potentiel de ses ressources gazières. Le pays qui dispose des réserves de gaz estimées à plus de 100 milliards de m3 a opté de passer du diésel ou de l’essence au gaz pour alimenter le pays en énergie électrique et pour faire fonctionner les véhicules.

Et Gabon Oil est appelée à jouer un rôle de premier plan pour atteindre cet objectif. Société anonyme à capitaux publics avec conseil d’administration, lancée en août 2011, c’est à elle qu’a été confiée la gestion et la défense des intérêts de l’État dans le secteur des hydrocarbures. Elle contrôle actuellement trois filiales et possède des participations dans plusieurs entreprises de l’industrie pétrolière.