Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu ce jeudi en audience à Bruxelles, l’ancien Premier ministre britannique, Tony Blair, et fondateur de l’institut éponyme. Les deux personnalités ont échangé sur divers sujets en marge de leur participation au 6e Sommet UE-UA, et l’ancien chef de gouvernement britannique a marqué la volonté de son organisation de collaborer davantage avec Libreville.

Les changements climatiques, le redressement économique des pays des deux continents, la crise sanitaire liée à la Covid-19 ou encore les pistes pour activer la reprise économique du continent, le Président gabonais et l’ancien Premier ministre britannique ont passé en revue les grands dossiers du moment.

Fournissant ses expertises sur les questions de relations internationales, de développement et de bonne gouvernance, le Tony Blair Institut for Global Change (TBIGC) a déjà accompagné le Gabon dans certains dossiers. Et la rencontre à Bruxelles a été mise à profit par Blair pour saluer le travail accompli par le Président Ali Bongo Ondimba concernant la protection de l’environnement et son implication dans le maintien de la paix à l’échelle continentale. 

« Ce qui conforte et confirme le rôle majeur du Gabon au Conseil de Sécurité des Nations Unies où il siège en qualité de membre non permanent pour la période 2022-2023 », a commenté l’Agence Gabonaise de Presse qui a relayé l’information. « A l’issue de leurs échanges, les deux personnalités se sont dits satisfaits d’avoir confronté leurs vues sur les relations internationales dans un monde en constante mutation », a aussi rapporté l’AGP.

Au plan plan national, Tony Blair a félicité le Gabon pour la réussite de la mise en œuvre du Plan d’Accélération de la Transformation (PAT) dont l’objectif est la relance de l’économie gabonaise. Dans cette optique, il a soutenu que son institut est disposé à accompagner le Gabon dans la matérialisation des projets y relatifs.