Dans le cadre de son programme de transformation économique et de la relance des activités post-covid, le Gabon envisage de mobiliser jusqu’à 700 milliards de FCFA pour cette année 2022. Confirmant cette intention, le Trésor public gabonais a confié qu’il  prépare l’émission  de titres d’une valeur de 250 milliards et des bons du trésor d’une valeur de 450 milliards.

Le Directeur général de la comptabilité publique et du Trésor public gabonais, Franck Yann Koubgje, a ainsi multiplié les rencontres au Gabon et à l’extérieur pour sensibiliser les investisseurs potentiels dans l’achat des titres et des bons  du trésor public gabonais qui seront émis tout au long de l’année 2022. Une démarche justifiée car le Gabon a ainsi choisi de placer la barre très haut.

« L’opération de charme en direction des investisseurs a démarré le 16 février dernier par Yaoundé au Cameroun, le moteur économique de l’Afrique centrale. Vendredi, Franck Yann Koubgje et Fernand Ngoussi Mayangah, Directeur général de la dette, ont rencontré les milieux d’affaires gabonais (banquiers, assureurs et particuliers). Le Congo Brazzaville et la Guinée Equatoriale sont les prochaines étapes de ce périple », a rapporté un média économique africain.

A l’endroit de ces investisseurs potentiels, les responsables gabonais mettent surtout en avant la réussite des opérations d’émissions effectuées dernièrement. Et de rappeler que l’année dernière, Libreville a remboursé dans leur intégralité les titres et bons émis. Les perspectives de croissance économique du Gabon sont aussi mises en exergue ainsi que les ambitions du pays en matière de transformation de l’économie. 

Selon toujours le Trésor public, les fonds mobilisés seront utilisés pour promouvoir la croissance de l’économie qui n’a pas été épargnée par les impacts négatifs de la crise sanitaire. Après une récession en 2020 (-1,8 % du PIB) selon la Banque africaine de développement (BAD), le Gabon a retrouvé le chemin de la croissance en 2021 (+1,5%). Le pays mise désormais sur une croissance de 3 à 3,9% en 2022 selon le Ministère en charge de l’Economie et de la Relance.