Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux et Chargé des Droits de l’Homme, Erlyne Antonela Ndembet Damas, a eu un entretien ce vendredi avec Christian Dennys-McClure, Ambassadeur du Royaume-Uni au Gabon. Objectif : renforcer les relations entre les deux pays en matière de droit et d’échanger sur plusieurs sujets dont la candidature d’adhésion du Gabon au Commonwealth.

Il a été indiqué à la suite de cette rencontre que dans le cadre de l’élaboration du rapport de la candidature d’adhésion du Gabon au Commonwealth, deux prochaines missions des membres du bureau du Commonwealth sont programmées.

Concernant les normes internationales en matière de Droits de l’Homme, le ministre de la Justice a indiqué que plusieurs réformes ont été initiées par les plus hautes autorités gabonaises. Elle a pris pour exemple les réformes portées sur la Commission des Droits de l’Homme qui répondra désormais aux Principes de Paris, et dont les apports ont été réalisés avec le concours du Bureau des Nations-Unies et des experts d’autres institutions nationales des Droits de l’Homme issus de pays de la sous-région.

Erlyne Antonela Ndembet Damas a a aussi rappelé les nouvelles dispositions adoptées sur le plan légal, la mise en place d’une politique publique en matière de gestion des peines, les campagnes de vulgarisation et de sensibilisation du nouveau Code de l’Enfant, et la loi portant élimination des violences faites aux femmes.

Saluant les efforts du Gabon dans ce domaine, l’Ambassadeur britannique a affirmé que les pays membres du Commonwealth auront un regard particulier sur les résultats de la 3ème mission d’évaluation dont les travaux portent sur l’examen du cadre d’investissement et de l’environnement des affaires. Au terme de l’audience, le membre du gouvernement a remis à l’Ambassadeur du Royaume-Uni un exemplaire des nouvelles dispositions des codes civil et pénal adoptés dans le cadre du Programme Gouvernemental Gabon-Égalité.