Officiellement enregistrée à l’ANPI en 2018, l’entreprise qui a obtenu le « Pitch du projet innovant de l’année » a aussi été parmi les 4 finalistes d’un appel d’offres du ministère en charge des Transports. Son projet consiste à assurer la transparence dans l’élaboration et la production des documents de transports, ainsi que les flux monétaires des infractions routières au Gabon. Rengus Digital ne manque pas d’ambitions et n’hésite pas à le faire savoir.

Rengus Digital qui soutient que son produit procurera un avantage certain pour l'Etat gabonais qui pourrait gagner plus de 30 milliards de francs CFA en moins d’un an. « Un projet protégé à l’OAPI qu’il pourrait ensuite revendre aux pays de la sous-région », a-t-on également indiqué.

Orlane Renguila Ikana, la fondatrice de l’entreprise, rappelle souvent que Rengus Digital est une société 100 % gabonaise. Elle est aujourd’hui constituée de 7 personnes dont « la volonté et la disponibilité ne sont pas quantifiables ». Bref, c’est une jeune start-up qui met les ressources humaines au cœur de son dispositif de croissance.

Son but, d’après toujours sa fondatrice, est de donner du travail aux Gabonais et aussi former le plus grand nombre de personnes au Gabon à la langue anglaise et au numérique. Sans oublier son souhait de décrocher des contrats publics notamment dans le domaine de la modernisation du secteur des transports dans le pays.

On sait en outre que Rengus Digital, à travers sa dirigeante,  est partie prenante au sein de “Femmes Actives du Gabon (FADG)”. L’entreprise a été désignée par l’initiatrice du réseau, Ika Rosira, comme étant son représentant légal au Gabon. Sa tâche consiste notamment à coordonner les activités tout au long de l’année, mais aussi à enseigner la langue anglaise aux femmes entrepreneurs.