Au Gabon comme dans d’autres pays du continent, les services de streaming musical ont vu leur audience augmenter significativement ces dernières années. A tel point que les Majors de l’industrie musicale ont décidé d’accélérer la cadence en multipliant les collaborations avec les structures comme Mdundo, le spécialiste de la musique africaine.

Le service de streaming musical Mdundo revendique 3,7 millions d’utilisateurs au 4e trimestre 2021, soit 22% de sa base d'utilisateurs. La plateforme qui affirme avoir enregistré 20 millions d'utilisateurs à la fin du quatrième trimestre 2021, contre 16,3 millions au troisième trimestre de la même année. Les marchés francophones, à l’instar du Gabon, montent en puissance dans ces statistiques. 

Le marché du streaming africain est en pleine croissance, tiré vers le haut par des entreprises comme Mdundo qui doivent également à l’appétit grandissant des plateformes internationales comme Spotify pour la musique africaine. La jeunesse de la population comme celle du Gabon, l’explosion de l’utilisation des smartphones et la multiplication de nouveaux talents font que le marché est de plus en plus convoité par les opérateurs de divers horizons. 

 « Rien qu'en Afrique francophone, on peut toucher 400 millions de personnes », a confié Franck-Alcide Kacou, patron d'Universal Music Africa, qui partage son catalogue avec Boomplay, le concurrent de Mdundo. La base d’abonnés est importante sur ce marché et la croissance observée par ce dernier sera décisive dans les choix stratégiques des plateformes comme Mdundo qui mise notamment sur son partenariat avec le géant Sony Music.