Le Ministre d'État, Ministre de l'Intérieur, Lambert-Noël Matha, a présidé cette semaine une réunion préparatoire au lancement des ateliers de vulgarisation auprès des officiers d'état‐civil placés sous sa tutelle, des modifications de certaines dispositions du Code Civil et de l'appropriation du Code de l'enfant, tous les instruments constitutifs du programme Gabon-Egalité.

Selon le communiqué du Ministère en charge de l’Intérieur, cette réunion d'information à l'endroit des édiles de Libreville, Owendo, Akanda et Ntoum s'est tenue en présence de sa collègue Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Erlyne Antonela Ndembet épouse Damas.

L'occasion pour cette dernière de décliner à l'endroit des élus la composition des modules de formation ainsi que le format de ces ateliers qui, outre les communes du Grand Libreville, vont s'étendre également à l'intérieur du pays. Des éclairages considérés comme très importants afin que les concernés puissent mieux comprendre les tenants et aboutissants de l’initiative.

Le Ministre d'État a, pour sa part, une nouvelle fois saisi cette occasion pour réitérer aux Maires la nécessité de coller aux prescriptions légales lors des célébrations des mariages au regard des nombreuses inobservations constatées ici et là, notamment la nécessaire préservation du caractère laïc de ces célébrations.

A remarquer que l’intervention du Ministre d’Etat sur l'impérieuse nécessité de respecter les dispositions légales lors de la célébration des mariages a été relayée abondamment par les médias ces derniers jours. Pour un analyste de la vie publique gabonaise, le message est bien passé mais qu’il est aussi important d’avoir un dispositif de supervision dynamique afin que les erreurs du passé ne se reproduisent plus.