Greentec Capital Partners, la société allemande qui se présente comme le leader dans les investissements et l’accompagnement au profit des startups et PME africaines, va aider le gouvernement gabonais à améliorer la performance de l’écosystème entrepreneurial du pays.  Une convention de partenariat allant dans ce sens a été signée ce 11 février avec ministère du Commerce, des Petites et moyennes entreprises et de l’Industrie.

Donner à l’écosystème entrepreneurial du Gabon le dynamisme nécessaire afin qu’il puisse contribuer significativement à l’émergence économique. C’est l’objectif du gouvernement qui affirme multiplier les initiatives pour dans ce sens. C’est dans ce cadre qu’a été signé, le 11 février avec Greentec Capital Partners un accord de partenariat visant à favoriser le renforcement et le développement de l’écosystème entrepreneurial gabonais.

Pour le gouvernement gabonais, c’est le ministre du Commerce, des Petites et moyennes entreprises et de l’Industrie, Hugues Mbadinga Madiya, qui a signé la convention de partenariat. Tandis que Greentec Capital était représenté par son Directeur général, Erick Yong. Selon les explications fournies, cette collaboration publique-privée concerne trois objectifs principaux.

Le premier axe consiste à muscler la compétence des entrepreneurs et renforcer le soutien au monde de l’entreprenariat. Cet axe portera sur le volet renforcement des capacités des incubateurs et création des accélérateurs d’entreprises. Cela va se traduire par la mise à disposition de différentes ressources au profit des acteurs de l’écosystème gabonais via l’Académie digitale Axum ainsi que l’accès à des programmes de soutien internationaux.

Le deuxième axe concerne la transformation digitale. Il portera sur l’accès gratuit pour les entrepreneurs aux outils facilitant l’interaction sans intermédiaire avec les investisseurs internationaux. Il y aura ainsi la mise à disposition d’un espace digital individuel, sécurisé et pré-structuré sur la plateforme Axum ainsi que la construction d’un track record pour chaque organisation de support gabonais qui sera visible par des partenaires internationaux en quête de relais locaux pour leurs programmes.

Le troisième et dernier axe concerne l’accès au financement. A ce niveau, il sera question d’exposer l’écosystème gabonais à la communauté d’investisseurs internationaux. Ce qui devrait se traduire par la mise en place, d’événements en ligne de présentation et de mise en relation avec des investisseurs supportés par l’infrastructure digitale d’AXUM.

A travers cet accord, Greentec Capital va contribuer à mieux structurer le secteur de l’entreprenariat. Cela concerne le cadre juridique et réglementaire, les structures d’encadrement, l’accès aux marchés et aux financements, la lutte contre l’économie informelle et le renforcement des capacités. Parmi les projets phares, notons le Programme des champions nationaux dont le but est d’identifier une cinquantaine de startups appuyées par l’État.