Il a été procédé ce mercredi à Libreville la signature de la nouvelle convention de concession du service public de l'eau potable et de l'énergie électrique entre l'Etat gabonais et la Société d’eau et d’énergie du Gabon (SEEG), actuellement dirigée par Alain Patrick Kouma. Cette convention marque également la fin du monopole dans ce secteur.

« Offrir un meilleur service aux usagers du service public de l'eau potable et de l'énergie électrique, tel est l'objectif principal poursuivi par ce nouveau contrat conclu pour une durée de 20 ans », a déclaré Alain-Claude Bilie By-Nze, le ministre d'État en charge de l'Énergie et des Ressources hydrauliques, à cette occasion.

 Il est à noter que, conformément aux instructions du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, les réformes engagées dans ce secteur stratégique visent également à la libéralisation des activités dans les différents segments de production, de distribution et de commercialisation de l'énergie électrique et de l'eau potable.

Ainsi donc, l'Etat vient de confirmer la fin du monopole de la SEEG dans ces différents segments. Cependant, le ministère de tutelle a tenu à souligner que tout a été fait pour garantir à la société d’eau et d’électricité les conditions d'un déploiement optimal au service des populations.

« La convention signée ce jour apporte donc à la SEEG la sécurité juridique indispensable au développement de ses activités de production, de transport, d'exportation, de distribution et de commercialisation de l'eau potable et de l'énergie électrique », a ainsi souligné le ministre d’Etat Alain-Claude Bilie By-Nze.

A savoir en outre que Nicole Roboty épouse Mbou, ministre de l'Economie et de la Relance, et Sosthène Ossoungou, ministre du Budget et des Comptes Publiques ont co-signé avec le ministre d’Etat Alain-Claude Bilie By-Nze ladite convention, en présence de Séverin Mayounou, ministre délégué  à l’Energie et aux Ressources Hydrauliques.