La compagnie australienne peut continuer ses activités d’exploration dans le cadre du projet Kroussou, au Gabon. Sa licence a été renouvelée par les autorités gabonaises officiellement. Enregistrée sous le nom de G4-569, couvrant 986,5 kilomètres carrés, la licence permet à l’entreprise de prospecter du zinc et du plomb en vue d’une exploitation à grande échelle. 

« Cette nouvelle convention avec l’État gabonais permet à la compagnie de poursuivre le déploiement de sa campagne d’exploration exhaustive, qui comprendra des levées géophysiques, d’autres campagnes de forage et des tests métallurgiques au cours de la saison sur le terrain 2022 », a-t-on indiqué.

Commentant cette « confirmation formelle du renouvellement du permis d’exploration de Kroussou », le directeur exécutif d’Appolo minerals, Neil Inwood, a affirmé qu’il s’agit d’une étape importante pour la société qui voit son autorisation d’explorer prorogée de trois ans. A noter que la compagnie a annoncé un plan d’investissement de plus de deux milliards de francs CFA pour mener à terme cette première phase de son programme au Gabon.

Selon toujours cette société, le site permet le développement d’un projet de zinc-plomb à grande échelle et proche de la surface. « Les travaux d’exploration à ce jour permettent de valider le potentiel de découverte de métaux de base à l’échelle de la province, soit 150 occurrences de métaux de base le long d’une étendue géologique prospective de plus de 70 kilomètres dans la zone du projet », a-t-on souligné.

« C’est par le sceau apposé par le Chef du département du pétrole et des mines, Vincent de Paul Massassa, que le gouvernement a renouvelé jusqu’en novembre 2024 le permis d’exploration du projet Kroussou qui couvre une surface de 986,5 kilomètres carrés dans la province de la Ngounié », a pour sa part rapporté un journal de la place suite à la signature de cette nouvelle convention entre le Gabon et Appolo minerals.