Dans le cadre de son initiative d’appui aux entreprises, l’African Women Entrepreneurship Cooperative (AWEC) cherche à combler le déficit de compétences chez les entrepreneures. Elle organise à cet effet une formation à distance. Selon un bon connaisseur du monde de l’incubation et du renforcement des capacités des jeunes porteuses de projet, de nombreux profils de jeunes gabonaises s’arriment aux attentes et aux objectifs de ce programme.

L’African Women Entrepreneurship Cooperative une organisation qui veut donner aux femmes les compétences pour créer des entreprises résilientes et évolutives, a lancé un appel à candidatures à l’intention des entrepreneures en Afrique pour une formation en ligne dans le domaine du leadership et de la gestion d’entreprise. Et le Gabon figure parmi les pays qui captent particulièrement l’attention des promoteurs du programme du fait notamment des avancées enregistrées par le pays en matière de couverture mobile et internet.

Les entrepreneures sont appelées à postuler à condition d’être fondatrices d’une entreprise en activité depuis au moins 2 ans. Tous les secteurs d’activité sans exception sont éligibles. Les Africaines de la diaspora peuvent également postuler, mais leurs entreprises doivent clairement avoir un impact sur l'Afrique, à travers la création ou la livraison des produits ou services, ou en fonction du lieu de résidence de ses clients.

Le programme de formation dure 12 mois avec un temps d’engagement moyen de 4 à 6 heures par semaine, y compris les autres activités du programme à l’instar du mentoring et du réseautage. En plus des compétences en leadership et en gestion d'entreprise, les participantes seront aussi formées en finance, en marketing et en stratégies de développement d’entreprise.

En Afrique en général et au Gabon en particulier, le déficit de compétences est l’une des principales raisons du manque de performance d’entreprises créées ou dirigées par des femmes. Bien que le continent soit le leader mondial en matière d’entrepreneuriat féminin, celles-ci rencontrent des défis dans la gestion durable de leurs projets, d’après la Banque mondiale. Les candidatures peuvent être envoyées en ligne jusqu’au 30 janvier 2022.