Si les Ghanéens pensaient durant une bonne partie du match tenir le bon bout, Jim Allevinah, le « modeste » joueur de Clermont football club, est parvenu à remettre les deux camps à égalité sur un tir étincelant. A la fin du match, ce sont les Panthères héroïques qui signent (presque) leur qualification pour les  8e de finale de la CAN au Cameroun. 

Portés à fond par leurs supporters venus nombreux de la capitale et du Woleu-Ntem, province du Gabon limitrophe du pays hôte de la compétition, « les Panthères ont trouvé les ressources nécessaires pour revenir au score grâce à un Jim Allevinah sorti du banc, et qui a fusillé d’une frappe lumineuse le portier ghanéen (1-1, 88e) », a rapporté l’AGP dans un article triomphant.

Il fallait que les joueurs, bénéficiant d’une préparation psychologique parfaite, aient un moral de fer durant toute la partie pour ne pas donner la victoire aux Blacks Stars du Ghana prêts à tout pour gagner. Les Panthères du Gabon, dans l’impossibilité d’aligner plusieurs de ses cadres, dont les stars Pierre-Emerick Aubameyang et Mario Lemina, ont trouvé la solution en dépit du but marqué par André Ayew dès la 18ème minute.

L’entraineur Patrice Neveu, en conférence d’après-match, a affirmé que ce match nul, que l’on peut qualifier de victoire face au Ghana, a été arraché grâce à la force mentale des joueurs. Avec ce score de parité, les Panthères du Gabon qui affronteront les Lions de l’Atlas mardi prochain, sont assurées de finir au pire des cas 2e de cette poule C, actuellement dominée par le Maroc déjà qualifié (6 points).