Dans le cadre d’une visite d’affaires, une séance de travail a lieu ce mardi entre les représentants de la Société Moderne d’Elevage (SME), basée en Tunisie, et le Directeur Général de l’ANPI-Gabon, Ghislain Moandza Mboma. Selon ce dernier, cette rencontre a pour objectif d’identifier les conditions administratives et les facilités proposées en vue de leur installation au Gabon.

A savoir que la Société Moderne d’Elevage est une entreprise leader opérant notamment en Tunisie dans la filière  poulets de chair avec une production estimée à plus de 50 000 unités par mois. Et selon les représentants de cette entreprise, cette visite à Libreville marque la volonté du secteur privé du Pays du Jasmin de lancer des projets au Gabon. Notons que les liens économiques entre les deux pays existent depuis des années mais ont été quelque peu éclipsés par le dynamisme de la coopération avec les autres pays de l’Afrique du Nord, au premier rang desquels le Maroc.

A savoir également que ce n’est pas la première fois que l’ANPI collabore avec la Tunisie. En 2019, dans le cadre de l’appui institutionnel offert par la Banque Arabe pour le Développement de l’Afrique (BADEA), l’Agence Tunisienne de Promotion de l’Investissement Extérieur (FIPA-Tunisia) et l’Agence Tunisienne de Coopération Technique (ATCT) ont accueilli 11 agents gabonais à un programme de formation intitulé « Renforcement des Capacités au profit des Agents de l'Agence Nationale de Promotion des Investissements - L’ANPI-Gabon».

« Largement dépendant des importations notamment en ce qui concerne les produits alimentaires de base, le Gabon entend d’ici 2025, inverser cette tendance. Pour ce faire, le pays mise fortement sur une stratégie de substitution des importations, qui passe nécessairement par des investissements d’une part, et le transfert de technologie de l’autre. Désireuse de répondre à cette double problématique, la Société Moderne d’Élevage de Tunisie s’est entretenue avec les responsables de l’ANPI », a rapporté un site d’information local après cette visite à l’agence chargée de la promotion des investissements.