Depuis ce jeudi 27 janvier 2022, la capitale du Gabon abrite la première réunion annuelle du Bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). L’objectif, selon les organisateurs de cette réunion, est de réfléchir sur les mécanismes qui permettent la dynamisation du Bureau et qui renforcent la solidarité francophone, notamment dans la résolution des problèmes dont font face les pays membres.

Après les réunions tenues en ligne pour cause de pandémie, le bureau du Parlement de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) se réunit depuis ce jeudi à Libreville, sous l’égide du président de l’Assemblée nationale gabonaise, par ailleurs président de la section gabonaise de l’APF, Faustin Boukoubi. 

Empêché, le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, qui est l’actuel président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, Amadou Soumahoro, a délégué Faustin Boukoubi qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette rencontre internationale.

La cérémonie a vu, entre autres, la présence de la présidente du Sénat, Lucie Milebou Aubusson, de la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo, de quelques membres du gouvernement dont le ministre de l’Intérieur, Lambert-Noël Matha, de la Justice, Antonella Ndembet, du Tourisme, Pascal Houangni Ambouroue, ainsi que des sénateurs et députés gabonais, des diplomates, et des délégations étrangères membres des APF.