Technicien formé en agronomie au Centre d’introduction d’adaptation et de multiplication des matériaux végétatifs à l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM) de Franceville, la capitale provinciale du Haut-Ogooué, Kévin Nkori Moubeyi a décidé de se lancer dans l’entreprenariat agricole en choisissant la filière papaye.

« Kévin Nkori Moubeyi, Gabonais de 26 ans, résident à Mouila la capitale provinciale de la Ngounié (Sud), a décidé depuis trois ans déjà de se lancer dans la culture du papayer pour être autonome et s’insérer dans le tissu social économique », a rapporté l’Agence Gabonaise de Presse (AGP).

Le jeune entrepreneur agricole estime que sa place n’est pas dans un bureau, mais « en salopette avec le matériel de travail en train de se salir les mains pour se nourrir et alimenter le plus grand nombre de personnes. C’est pour lui une occasion de créer une activité génératrice de revenus (AGR) pouvant inciter d’autres compatriotes ».

Kévin Nkori Moubeyi est certain de réussir son pari malgré les difficultés qu’il aura à faire face. Il s’est lancé dans cette aventure après avoir vu que dans la commune de Mouila, rares sont les ruraux à s’intéresser à la production et à la consommation de la papaye. Et le jeune homme ne manque pas d’ambition car son objectif n’est autre que de devenir le plus grand producteur de cet arbre exotique dans sa localité et aussi au-delà.

«Tous les débuts sont difficiles, pour y parvenir il faut s’essayer sur le terrain en passant par les étapes de débroussaillage, labourage, planting des semences tout en respectant les règles agronomiques propres à sa culture », a confié l’agronome à l’AGP. Et n’écarte pas la possibilité de donner un jour une dimension industrielle à son projet.