Comme à chaque fin d’année, le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, a dressé le bilan de l’année qui se termine et donné des éclairages sur la trajectoire que devrait prendre la nouvelle année pour le pays. Selon le Chef de l’Etat, en dépit des multiples difficultés du fait notamment de la  Covid-19, le pays a enregistré des avancées palpables et devrait continuer sur cet élan. Il a aussi condamné le tribalisme et la division.

Dans son discours, le chef de l’État a noté les projets infrastructurels qui ont été lancés ainsi que les chantiers réceptionnés au cours de l’année qui vient s’achever. Notamment, plusieurs dizaines de kilomètres de réseaux routiers dans Libreville, Owendo, Oyem, Port-Gentil, Mouila, Tchibanga ou Makokou. Plusieurs infrastructures ont été construites dans plusieurs secteurs comme l’énergie ou encore la formation, selon le Chef de l’Etat.

Ali Bongo Ondimba a aussi évoqué la construction du barrage hydroélectrique de Kinguélé Aval, la centrale solaire dans la Ngounié ou encore la rénovation des équipements pour assurer l’accès à l’eau via le programme Piaepal (Programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement de Libreville). Et le Président d’indiquer qu’à l’horizon 2023, ces différents projets devraient changer la donne socio-économique significativement. 

La nouvelle zone économique spéciale d’Ikolo et la relance prévue du projet de Belinga, considéré comme l’une des mines de fer les plus prometteuses de la planète, n’ont pas été oubliées par le numéro un gabonais. S’agissant de la formation professionnelle, de nouveaux établissements ont été créés ou en cours de construction et les anciens en phase de rénovation. C’est le cas du centre de formation professionnelle de Mvengue, Ntchengue. 

Selon le président de la République, en 2021, bien d’autres chantiers ont été commencés. Dans le pétrole et le gaz, la centrale à gaz d’Owendo a été donnée comme référence. Pour la filière pêche qui est en mode réforme, la mise en production de l’usine de conserves de thon a été rappelée par le Chef de l’Etat qui a souligné que la priorité demeure pour cette année la création de dizaines de milliers d’emplois directs et indirects.

Pour la nouvelle année, le chef de l’État veut aussi rendre les soins et les médicaments accessibles à tous. Sur le plan diplomatique, de nombreux chantiers ont été menés en 2021 par le pays qui actera prochainement son entrée au sein du Commonwealth. Sans oublier son élection en tant que membre non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU.

Enfin, concernant la crise sanitaire, le Président a affirmé que pour l’instant, la vaccination reste la solution la plus pertinente. « Nous irons plus loin avec une réelle prise de conscience. Depuis une quinzaine de jours, la dynamique vaccinale s’est fortement accélérée. C’est salutaire… », a déclaré le Chef de l’Etat.