Après trois ans de fonctions en tant que Représentant résident de la Banque Africaine de Développement (BAD) au Gabon, Robert Masumbuko en fin de mandat, a devisé au cours d’une audience, avec le Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda ce mardi 28 décembre 2021. Les actions de cette institution bancaire continentale en faveur du développement du pays ont été au centre de cette rencontre d’adieu.

Ainsi, Robert Masumbuko est venu faire ses adieux au Premier ministre gabonais, occasion de passer en revue la coopération entre l’institution bancaire continentale et le Gabon. De vision commune, il est le septième représentant résident de cette institution et adhère en tant que représentant, aux grands axes de développement du Chef du Gouvernement ; entre autres, les routes, des écoles, l’Eau et l’Électricité, de la lutte contre le covid-19, etc.

« C’est une relation exceptionnelle entre le gouvernement et la BAD », a souligné le représentant de la Banque, avant d’ajouter : « C’est une relation de continuité, le huitième représentant continuera sur les mêmes traces que moi ». Il s’est réjoui également du fait que le Gabon, se soit lancé dans un plan des infrastructures, ainsi que dans celui de l’amélioration du climat des affaires, synonyme de la création de la valeur ajoutée.

Pour le diplomate, « c’est un bilan positif, cela grâce à l’implication personnelle du Premier Ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, dans la résolution des choses, la porte et son phone étaient toujours ouvert pour trouver du recalibrage, des réadaptations aux situations actuelles ».

Cela a ainsi permis des avancées qualifiées d’exceptionnelles. Notamment avec le projet du programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement de Libreville (PIAEPAL). Aujourd'hui, les travaux avancent au bénéfice des 800 000 habitants de Libreville qui aurons tous de l'eau potable au robinet dans les prochains 24 mois.