Le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus au Gabon (COPIL) a tenu une réunion au siège de la primature ce 27 décembre 2021. La hausse sensible du nombre de contamination au Covid-19 a été au menu des échanges qui ont été suivis par la confirmation de la survenue d’une 4ème vague. 

La réunion de ce lundi avait a eu pour objet de faire le point de la situation épidémiologique au Gabon. Selon les derniers rapports, 1200 nouvelles contaminations ont été enregistrées au cours des sept derniers jours. Des chiffres qui, selon les responsables,  permettent de certifier l’arrivée d’une 4ème vague de pandémie dans le pays.

Au sortir de la réunion avec le premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, le ministre de la santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong, a affirmé que le pays enregistre un nombre important des nouveaux cas. « En une semaine, nous avons enregistré plus de 1200 nouveaux contaminés. La situation est très alarmante et préoccupante. Et ces contaminés sont surtout des personnes non vaccinées », a-t-il déclaré.

Pour le COPIL, la nouvelle conjoncture sanitaire peut être qualifiée d’inquiétante parce que cette vague survient au moment des fêtes. « Lorsqu’on observe, il y a une flambée épidémique avec les contaminations qui sont très fortes. Pour l’instant, nous n’avons pas de saturation hospitalière », a aussi constaté le membre du gouvernement.

A savoir que cette augmentation significative du nombre de contaminés intervient au moment où le gouvernement a pris une série de mesures visant à redynamiser l’activité économique du pays. Ce qui a poussé les responsables à renforcer son appel en faveur d’un meilleur respect des gestes barrières pour pouvoir faire face à cette nouvelle vague. Un appel réitéré par le Dr Guy Patrick Obiang Ndong lors de sa conférence de presse tenue ce mardi.