Pour l’année qui va venir, l’Agence nationale de l’Urbanisme, des Travaux topographiques et du Cadastre (ANUTTC) projette, entre autres, d’aménager plus de 300 parcelles constructibles pour les gabonaises et les gabonais. La dotation d’investissement dudit projet est estimée à 2 milliards 869 millions 766 mille 088 F CFA, et biens d’autres équipements, a laissé entendre Léon Paul Mvouba Okori, le Président de l’Agence.

A savoir que le Conseil d’administration de l’Agence a, au départ, tablé sur un budget général de l’ordre de 10 milliards 317 millions 70 mille francs CFA. Celui-ci a été au final arrondi à la somme de 10 milliards 400 millions de francs CFA pour l’année 2022 contre 4 milliards 996 millions 594 mille 313 francs CFA en 2021. C’était la décision prise lors de l’Assemblée organisée ce mardi 21 décembre à Libreville.

Trois points ont constitué essentiellement l’ordre du jour des travaux de cette session du Conseil d’administration. Le président de ce dernier qui, dressant le bilan 2021 de l’Agence, a indiqué que l’exécution tardive de la subvention de l’Etat n’a pas empêché à l’ANUTTC d’accomplir ses missions.

Il a aussi été rappelé que l’ANUTTC a connu un temps des problèmes de trésorerie et éprouvait des difficultés pour solder les salaires des agents. Les salaires des agents étaient versés avec un retard de six ou sept mois. Mais depuis l’année dernière, des changements positifs ont pu être apportés, dont l’augmentation du budget qui passera de 3 milliards 315 millions francs CFA à 4 milliards 996 millions 594 F CFA.