La jeune réalisatrice gabonaise, Samantha Biffot, a réussi un challenge loin d’être gagné d’avance. Sa série événement tourné entièrement au Gabon, « Mami Wata, le mystère d’Iveza », est en train de séduire l’Afrique toute entière et même au-delà. Au Gabon, l’avant-première du film, organisé il y a quelques jours à Libreville, a été un véritable succès.

Réalisé au Gabon, avec essentiellement des acteurs-comédiens gabonais, « Mami Wata, le mystère d’Iveza » a trouvé son public et marque en quelque sorte le retour du 7ème art gabonais au-devant de la scène internationale. Avec l’appui de Canal+, Samantha Biffot a pu mettre en orbite cette série de 8 épisodes de 52 minutes, récompensée 2ème prix sur 17 films dans la catégorie «meilleures séries» à la 27ème édition du Fespaco récemment au Burkina Faso.

« Sur fond de polar fantastique, cette série entraîne les téléspectateurs dans les profondeurs de la légende «Mami Wata», grâce au casting qui a réuni les acteurs Gabonais de toutes générations, qui ont excellé dans leur art, devant l’exigence et la rigueur professionnelle de Samantha Biffot, pendant les 5 mois de tournage en pleine saison des pluies au Gabon », a commenté l’Agence Gabonaise de Presse.

La diffusion à l’international, qui a démarré le lundi 15 novembre 2021 par Canal+, devrait aussi réserver de bonnes surprises selon les médias. « Comme lors des précédentes grandes productions de référence du cinéma gabonais, il y a 10, 20, voire 30 ans en arrière. A l’image de « L’Auberge du Salut », « Les Couilles de éléphante », « Les Années Ecoles » « Le Collier du Makoko », entre autres », prédit aussi l’AGP.