C'est l'annonce faite le 5 novembre dernier par Marc Civelli, Directeur Général de GVA Gabon (Group Vivendi Africa) au Maire de la commune de Port-Gentil Gabriel Tchango lors d'une audience à laquelle prenaient part Marie Claire Ogoula Ozoumet, 4e Adjoint au Maire en charge de la communication, et quelques collaborateurs de l'édile de la ville.

Après le « succès rencontré depuis 2017 à Libreville » où plus de 130.000 foyers bénéficient désormais de l'internet à très haut débit, la société GVA Gabon va se déployer courant 2022 dans la seconde ville du Gabon. Une nouvelle qui a été largement relayée sur les réseaux sociaux et constitue depuis quelques jours l’un des sujets phares de discussion dans les foyers de la cité pétrolière qui compte aujourd’hui plus de 150 000 habitants.

Déjà en collaboration avec la SEEG (Société d'Energie et d'Eau du Gabon) dans la capitale gabonaise, GVA Gabon a fait savoir qu’elle comptait matérialiser son projet d’implantation à Port-Gentil en s’appuyant en partie sur le réseau de son partenaire pour fournir de la fibre optique aux particuliers et aux professionnels de la capitale économique gabonaise.

Enchanté par cette annonce, le Maire Gabriel Tchango a promis apporter tout le soutien nécessaire de son institution pour faciliter les démarches administratives en vue du lancement effectif de ce nouveau produit qu'il souhaite accessible au plus grand nombre…

Mais certains commentateurs ont aussi remis sur la table les critiques dont fait l’objet Canalbox notamment sur la toile. En effet, des personnes se présentant comme des clients ont pointé du doigt sur les réseaux sociaux « le service et les débits qui ne seraient pas conformes aux campagnes publicitaires faites par l’opérateur économique ». Des plaintes relayées par une certaine presse et qui attendent une réponse de l’entreprise.