Deux projets structurants gabonais, dans les secteurs de la santé et de l’assainissement, vont bénéficier du soutien financier de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (Bdeac). L’accord a été signé la semaine passée par Fortunato-Ofa Mbo Nchama, président de l’institution financière et Nicole Jeanine Lydie Roboty, ministre gabonais de l’Economie et de la Relance.

La première partie de la convention concerne une allocation remboursable de 20 milliards F CFA qui vient en augmentation d’un autre prêt de 40 milliards F CFA approuvé en 2012. Elle va financer la construction, à Bikelé, localité située à proximité de Libreville, de 930 logements sociaux, d’un dispensaire, de trois écoles et d’autres équipements collectifs. Dans la première phase de ce programme, des logements sociaux et des équipements collectifs ont été construits pour les personnes affectées par les travaux sur ces trois bassins versants.

Une réévaluation du projet a démontré la nécessité d’aménager une voie d’accès à l’équipement des structures publiques et à l’alimentation du site en eau et électricité. Avec le prêt additionnel, le pays pourra effectuer ces investissement afin de favoriser l’occupation effective du site par les populations.

Il a été indiqué que le Gabon va utiliser les ressources mobilisées pour la mise en œuvre du Plan complet de réinstallation des personnes affectées par l’aménagement des bassins versants de Gue-Gue, Lowe-Iai et Terre nouvelle et du Plan national de riposte contre la Covid-19. Concernant ce plan national, doté d’un budget de 15 milliards F CFA, la Bdeac affirme vouloir « contribuer aux efforts du gouvernement gabonais dans la lutte contre la pandémie et limiter ses effets sur l’économie ».