L’Etat gabonais a signé, le lundi 23 août, avec la société turque Desiba Energy, qui a ouvert sa filiale gabonaise il y a quelques mois, un contrat pour la construction d’une centrale solaire d’une capacité de 20 MW à Mouila dans la province de la Ngounié.

Le projet est sur le feu depuis plus de deux ans. Mais cette fois, il vient de passer à une étape que l’on pourrait qualifier de décisive. La construction de la centrale solaire de Mouila dans la province de la Ngounié peut désormais élaborer un calendrier de réalisation suite à la signature du contrat pour la construction des infrastructures d’une capacité de 20 MW avec la société Desiba Energy.

Desiba Energy peut avancer. Il est prévu qu’une partie de l’énergie qu’elle produira sera rachetée par la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Dans ce cadre, un contrat de rachat de 15 MW de cette énergie a déjà été signé en février 2021 entre la SEEG et la société turque. « Après le français Engie qui s’attelle à la construction de huit centrales solaires hybrides sur son territoire, le Gabon poursuit ses efforts d’intégration de l’énergie verte dans son mix énergétique », a commenté l’agence Ecofin suite à cette signature.

Une fois opérationnelle, cette centrale selon les autorités va contribuer au mix énergétique du Gabon. « Le projet, piloté par le ministère de l’Energie et des Ressources hydrauliques, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation (PAT). Il favorisera à la fois l’accès des populations à l’électricité et la création d’emplois », explique le ministère de l’Economie. Pour l’instant, aucune information n’a filtré sur la date du début des travaux.

Selon toujours Ecofin, la construction de cette centrale de Mouila sera le tout premier investissement, évaluée à 27 millions d’euros, de la société turque Desiba Energy au Gabon. Fondée en 1996, cette société spécialisée dans le développement de l’énergie solaire a finalisé la création de sa filiale au Gabon, il y a quelques mois seulement.