Des jeunes Gabonais ont mis sur le marché une application de paiement mobile. Baptisée « Macarte », cette fintech offre aux personnes ne disposant ni compte bancaire ni carte de paiement la possibilité de réaliser des transactions financières telles que les transferts d'argent de l’étranger vers le Gabon et inversement. L’application disponible sur App Store et Google Play permet également de faire des commandes et des achats en ligne.

Pour se promoteurs, cette initiative répond à une réelle attente dans la mesure où le Gabon figure encore parmi les pays d’Afrique où le taux de bancarisation est faible. 30% selon les estimations de la direction générale du Trésor français. Pour remporter la bataille de l’inclusion financière, la fintech locale s’appuie alors sur la dmocratisation de la téléphonie mobile. 

L’accès à cette application n’est pas payant. Il faut juste la télécharger et l'installer. Une fois l'installation achevée, l'utilisateur "particulier" crée son compte et peut effectuer toutes ses transactions à coûts réduits et en toute sécurité vers le monde entier. Cela signifie, par exemple, qu'un de vos contacts vivant à l'étranger peut vous envoyer de l'argent directement sur votre téléphone portable au Gabon. 

« La somme perçue peut ensuite être retirée dans un point de retrait Macarte ou chez un autre opérateur de mobile money. Les transactions dans le sens inverse sont également possibles », explique Rodrigue Ndelo de la direction marketing et communication de Macarte, dont les propos ont été relayés par l’Agence Ecofin.

L'utilisateur « professionnel » quant à lui, a l'opportunité de créer sa boutique et d'y insérer ses produits qui sont vus par tous les utilisateurs de la plateforme. Ainsi, ses clients ont la possibilité de passer une commande à distance, de payer sur place par QR code et de géolocaliser automatiquement son emplacement.

Selon le directeur financier de Macarte, Achille Bivigou, la start-up a pour mission de favoriser l’inclusion financière. Ce, dans un contexte où le taux de bancarisation demeure faible au Gabon. D’après la direction générale du Trésor français, le taux de bancarisation au Gabon est de l’ordre de 30%. Cependant, grâce à la large couverture téléphonique dont le taux de pénétration est assez élevé (3 millions d’abonnés en 2019), la finance mobile a touché des populations éloignées et fragiles, des commerçants et des salariés.