Le Gabon a permis à ses jeunes de montrer au monde entier, non seulement, qu’ils continuent d’être créatifs malgré la crise sanitaire, mais aussi qu’ils trouvent dans ce retournement de conjoncture l’opportunité de réimaginer leurs compétences et leur avenir.

Preuve en a été donnée le 23 juillet 2021, lors de la célébration en différée de la Journée mondiale des compétences des jeunes, qui se célèbre le 15 juillet de chaque année. Gwenaelle Simbi, par exemple, a présenté son concept de « Clinique de mes finances ». Il s’agit d’un coaching financier qu’elle propose au public afin d’acquérir des compétences qui les permettront de savoir comment gérer efficacement leur revenu, comment multiplier leur revenu, comment sortir du surendettement et comment devenir millionnaire. 

La PME gabonaise Sitex s’est également démarquée par son offre de produits fabriqués à partir du textile et plastique recyclés. Pleinement engagé dans la lutte contre le réchauffement et la protection de l’environnement, elle fabrique des objets décoratifs tels que des pots de fleurs pour l'intérieur, les jardins, des lampes murales. L’ensemble des matériaux (textiles et tuyaux pvc) sont recyclés et remis dans le circuit sous une forme nouvelle grâce à des procédés spécifiques dont Sitex détient les compétences.   

Les étudiants de l’Académie Franco-Américaine de management (AFRAM) ont, quant à eux, proposé un prototype de bibliothèque numérique bon marché. Le projet tire son innovation de trois axes principaux : sa singularité, l’usage du numérique et sa politique de coût. Cette bibliothèque se présente sous forme d’application qui permet de consulter des ouvrages de n’importe où et à tout moment. Livres, romans, articles scientifiques, mémoires de recherche…, les œuvres sont éclectiques.  Prix : 1 euro seulement soit 655,59 F CFA en utilisant le mobile Banking (Airtel money et Moov money) comme mode de paiement.

L’édition 2021 de la Journée mondiale des compétences des jeunes de Libreville a été organisée par l’UNESCO et le Ministère de la Jeunesse, en partenariat avec l'AFRAM sous le thème « Réimaginer les compétences des jeunes dans l’après-pandémie ».

Lancée en 2014 par l’Assemblée générale des Nations Unies, la Journée mondiale des compétences des jeunes a pour but de célébrer l’importance stratégique de la transmission aux jeunes des compétences nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à l’entrepreneuriat. Depuis lors, les manifestations ont fourni une occasion sans pareil de dialogue entre jeunes, institutions d’enseignement et de formation technique et professionnelle (EFTP), entreprises, organisations patronales et syndicales, décideurs et partenaires du développement.