Le développement du projet d’aménagement hydroélectrique de Kinguélé Aval a connu un avancement significatif ce vendredi 2 juillet avec la signature de convention de financement entre Gabon Power Company (GPC) et la société Meridiam. Pour le président Ali Bongo Ondimba, cette convention fraichement signée matérialise l’ambition des autorités de doter le Gabon d'une énergie propre en abondante quantité.

Avec un programme d’investissement évalué à 85 milliards de FCFA, le projet de centrale hydroélectrique de Kinguélé Aval a pour objectif de répondre à la demande croissante d’électricité en misant sur des sources d’énergie renouvelable, avec comme but principal de mettre en valeur les ressources naturelles et de disposer d’une énergie renouvelable à un prix accessible.

“Le projet de Kinguélé Aval nous approche de l’objectif qui vise à atteindre 80% des installations de nos capacités électriques“, a déclaré le ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques, Alain Claude Bilie By Nze. Pour ce dernier, la signature de cette convention comporte plusieurs enjeux. Le premier est la matérialisation d’un projet porté par le gouvernement dans le cadre du Plan d’accélération de la transformation. Lequel plan inscrit le secteur de l’énergie à un niveau transversal, correspondant à la mise à niveau des catalyseurs de développement et l’énergie électrique au cœur du développement économique et social. 

Le ministre de l’Energie a avancé en outre que cette signature est sans précédent, en ce qu’elle ouvre une nouvelle perspective dans la production de l’énergie hydroélectrique, et traduit une réussite exemplaire d’un partenariat public-privé innovant de financement. En plus de venir consolider les engagements du Gabon en matière de préservation de la nature et de lutte contre le réchauffement climatique.

Selon l’Agence Gabonaise de presse (AGP), cette nouvelle concession de 30 ans promet le développement d’une offre d’électricité durable, diversifiée et accessible à tous. Pour Mathieu Peller, représentant Coo Afrique Meridiam, cette signature du projet de Kinguélé Aval va permettre, dès sa réalisation, de produire 205 GWh d’énergie propre, améliorant ainsi le mix énergétique gabonais, et baissant les coûts avec des tarifs compétitifs. Coo Afrique Meridiam est une société française spécialisée dans le développement des infrastructures et qui connait bien le Gabon.

Pour l’administrateur directeur général du Fonds gabonais des investissements stratégiques (FGIS), Akim Daouda, c’est “un jour historique“. Avec cette signature de convention, le Gabon rejoint la grande cour des pays africains qui se tournent vers les mécanismes innovants pour répondre aux enjeux de développement.